Krazy Kitty en Californie

19 novembre 2006

234 - Tana tana tanana...

Pour ceux qui n'auraient pas reconnu, ce titre était l'air du générique de James Bond.

Donc, me fiant à ma divergence de goûts assez spectaculaire avec le presque-ex-coloc du blondinet, qui a détesté, je suis allée voir Casino Royale.

Je ne suis pas une inconditionnelle de James Bond, je n'ai jamais vu (et pourtant j'aurais aimé) la version de 1967 avec Peter Sellers et Orson Welles, autant dire que je ne suis pas experte en la matière.

Mais c'était un bon James Bond, à mon sens.

Daniel Craig est très bien, j'ai adoré le générique d'ouverture (je suis bon public, d'accord), et maintenant que j'ai appris à jouer au poker j'ai pu suivre toutes les scènes. (Je voudrais pas dire, mais James Bond a une veine pas possible.)

Evidemment, c'est un James Bond, mais beaucoup plus réaliste que les derniers avec Pierce Brosnan qui donnaient vraiment lourdement dans l'accumulation d'invraisemblances ; c'est un film d'action, hein, pas un message philosophique. (Ou alors, la morale en est « Ne fais confiance à personne et les femmes sont toutes des salopes - sauf M.»).

Il est un peu longuet, j'en conviens - il y a quelques scènes que j'aurais volontiers zappées (et avec moi l'ensemble des spectateurs de sexe masculin je suppose). Mais bon, dans l'ensemble, ça se tenait.

Et si vous allez le voir, faites vachement gaffe aux mots de passes, je suis quasiment sûre qu'il y a une incohérence. Et oui je prête une attention particulière aux chiffres et nombres dans les films si je veux.

Par contre, sur les quatre bandes annonces qui sont passées avant le film, trois vendaient un film « basé sur des faits réels ». Je trouve que ça fait un peu beaucoup - par ailleurs, vous pouvez discuter dans les commentaires de comment l'imaginaire est de toute façon basé sur des faits réels. Moi, je vais dîner.

Improvisé par Krazy Kitty à 19:37 in I'm a stranger here myself
Pitits Mots [2] | A reculons [] | Lien indélébile


Coin des lecteurs (avec de vrais morceaux de JavaScript dedans)

    Hum...
    Concernant le "basé sur des faits réels", je suis à deux doigts de crier au plagiat
    http://commeuneimage.hautetfort.com/archive/2006/07/14/%C3%87a-fait-peur.html

    J'ai vu le premier "Casino Royale" qui se voulait une sorte de plagiat des James Bond "commerciaux" et j'en garde un souvenir fade.

    Je suis devenu bondophile (non c'est pas sale) avec "L'espion qui m'aimait" (1977 ?), bien que Roger Moore soit généralement honni par les autres bondophiles mais foin de snobisme, ce James Bond là supporte volontiers le revisionnage : c'était un bon cru (c'est pas comme Octopussy ou Rien que pour vos yeux qui étaient assez médiocres). Puis je me suis un peu lassé...

    Alors, presque 30 ans plus tard, me laisserai-je à nouveau tenter ? On verra...

    Miaouté par Comme une image le 20 novembre 2006 à 01:04

  • Cui > Je me rappelle m'être dit « Tiens, je suis pas la seule à y avoir pensé tout de même » à la lecture de ta note.

    Ah tiens sinon, chose importante, j'ai oublié de souligné l'appauvrissement drastique en matière de gadgets incroyables, ce qui n'est pas sans contribuer je trouve à la qualité du film. Mais oui, il y en a quelques uns, c'est un James Bond, mais on n'essaie pas de nous faire croire qu'une voiture recouverte de micro-caméras filmant et affichant l'extérieur est ainsi invisible...

    Miaouté par Krazy Kitty le 20 novembre 2006 à 07:53






Lecture du moment

Les histoires de Jacob
Thomas Mann
 
Le premier tome de Joseph et ses frères, un peu l'inverse du concept de La Bible illustrée expliquée aux enfants : des événements racontés dans la Bible, mais replacés dans un contexte historique, au coeur des influences de diverses civilisations et rapports humains. Et le tout bien écrit.

Mentions légales

"Partir, c'est mourir un peu. Mais mourir, c'est partir beaucoup."
[Alphonse Allais]
 
Blog garanti sans conservateurs. Déconseillé aux moins de 36 mois. A manipuler avec précaution. Demander conseil à votre pharmacien. Convient à l'alimentation des nourissons. L'abus d'alcool nuit gravement à la santé. D'ailleurs, fumer tue.*
 
* Rayer les mentions inutiles.