Krazy Kitty en Californie

29 août 2006

185 - Avoir son bac à quatorze ans...

... et demi (puisque je suis de janvier).

Oui, j'ai sauté trois classes. J'ai sauté la grande section maternelle, le CE2 et la cinquième. Qu'on se reporte à la note 64 du 27 janvier 2006 [fr] pour plus de détails à ce sujet. Oui, j'ai eu mon bac à quatorze ans. (En même temps, si vous aviez réalisé que j'étais en thèse à vingt-et-un ans, il aurait du sembler logique que j'aie eu mon bac relativement tôt.). Ca ne m'a pas empêchée de faire une troisième année de prépa et de ne pas intégrer une des écoles dont je rêvais au départ.

Je ne suis pas surdouée.

Il n'y a que les enfants que l'on peut qualifier de surdoués, et j'ai passé le stade de l'enfance, du moins au point de vue psychologico-médical. Les spécialistes préfèrent le terme de "précoce". Précoce, car il s'agit avant tout d'un développement intellectuel précoce, plus rapide que celui de la moyenne, et qui permet d'avoir les capacités intellectuelles nécessaires à passer le baccalauréat (normalement atteintes vers dix-huit ans) un peu plus tôt que ça [1].

Cela ne veut cependant pas dire qu'on reste supérieurement intelligent toute sa vie (même si on a plus de chance de réussir ses études).

Cela ne veut pas dire non plus qu'il n'y a pas tout un tas d'enfants capables d'apprendre plus vite que la moyenne ; seulement que cela n'a pas été détecté, ou que l'on a jugé que l'incidence de cette précocité sur leur développement personnel et mental ne justifiait pas qu'on leur fasse passer des classes, ou qu'ils ont mis leurs capacités au service d'autre chose que les études.

Autrement dit : il s'agit de mon enfance, de la façon dont j'ai été élevée, éduquée. Ce qui a bien évidemment une incidence sur qui je suis maintenant. Mais je ne suis plus une surdouée. Je ne suis plus la gamine qui a l'air toute petite parmi ses camarades de classes, qui récolte les meilleures notes et vit avec une étiquette. Je me fonds parmi les autres, parce que mon âge est de moins en moins important, parce que mes capacités mentales ne sont plus exceptionnelles parmi les gens qui m'entourent. Je ne suis pas meilleure en maths que mes collègues, ou si c'est le cas, c'est dû principalement au fait que j'ai fait plus de maths en prépa que les Américains dans toute leur scolarité, et alors ils sont meilleurs dans un autre domaine.

Ca fait sept ans que j'ai eu mon bac. Un tiers de ma vie, environ. J'estime que maintenant, on pourrait me foutre la paix avec ça et éviter de me mettre dans une petite boîte. J'ai assez des forums sur les enfants précoces / surdoués [fr, l'auteur décline toute responsabilité si une forte nausée vous prend à la lecture des messages postés sur ce lien] pour me plomber le moral sur la façon dont les adultes aiment à les considérer comme des phénomènes de foire et à en tirer une fierté particulièrement mal placée.

Merci.

[1] Bon, d'accord, beaucoup plus tôt que ça, d'après la psychologue scolaire qui me suivait. Celle qui s'étonnait que je veuille poursuivre des études scientifiques avec mes capacités littéraires.

Improvisé par Krazy Kitty à 09:37 in Stormy Weather
Pitits Mots [18] | A reculons [] | Lien indélébile


Lecture du moment

Les histoires de Jacob
Thomas Mann
 
Le premier tome de Joseph et ses frères, un peu l'inverse du concept de La Bible illustrée expliquée aux enfants : des événements racontés dans la Bible, mais replacés dans un contexte historique, au coeur des influences de diverses civilisations et rapports humains. Et le tout bien écrit.

Mentions légales

"Partir, c'est mourir un peu. Mais mourir, c'est partir beaucoup."
[Alphonse Allais]
 
Blog garanti sans conservateurs. Déconseillé aux moins de 36 mois. A manipuler avec précaution. Demander conseil à votre pharmacien. Convient à l'alimentation des nourissons. L'abus d'alcool nuit gravement à la santé. D'ailleurs, fumer tue.*
 
* Rayer les mentions inutiles.